vendredi 29 juin 2012

La ligne 12, Raymond Jean


Petits détails : 


Vol  n° 154p
Destination : Paris
Descriptif : Quelques " moments " de la vie d'un travailleur immigré. Medhi rentre chez lui après une journée de travail sur un chantier. Dans l'autobus qui le ramène, un incident survient, dont il est, scandaleusement, la victime. On le revoit ensuite dans le cadre lamentable de la " cité de transit " où il réside en compagnie d'autres manoeuvres nord-africains. On le retrouve enfin dans un prétoire où il est étrangement " jugé " par de curieux personnages.


Mes Impressions sur le voyage : 


C'est la couverture de ce livre qui m'a d'abord attirée, j'ai trouvé le dessin remarquable, notamment le regard profond de son personnage. Voilà comment cette courte histoire s'est retrouvé sur ma table de chevet. 

J'ai lu ce livre pendant un baby sitting, occasion idéal pour de grandes soirées lecture.
Je suis tout de suite rentrée dans le récit, le bus, la crasse, la foule, la fatigue de Medhi, je ressentais tout comme si j'y étais. 
Medhi, ce travailleur au teint basané, à la peau rêche, aux vêtements poussiéreux, que chacun regarde du coin de l'oeil. Il y le cadre supérieur qui lit son journal et sent l'odeur épicé de l'eau de cologne de Mehdi derrière lui, la mère au foyer qui tient fermentent son petit garçon par la main et l'empêche d'approcher cet homme "louche", la jeune lycéenne qui elle observe en silence mais dont le regard semble en dire long sur le ridicule de cette situation et puis le militaire à la retraite qui lui voudrait bien adressé la parole à ce "jeune" dont il reconnaît la valeur. Et quand finalement quelqu'un se décide à parler à Medhi, c'est le chauffeur, et c'est pour l'insulter... 
Des insultes qui nous emportent loin du bus, dans la cité qui sert de refuge à tous ces travailleurs immigrés qui sont des nôtres mais qu'on semble ignorer.
Et pour achever ce récit, on quitte ces quartiers insalubres pour le tribunal. Là on regarde, on parle, on écoute même Medhi mais c'est pour le juger...

Une histoire intéressante et bel est bien actuelle.

Extraits du voyage : 


"Eux qui venaient du soleil, ils pourrissent dans le froid, dans l'eau, dans la terre et dans le ciment."
"La violence d'un parfum dans la tiédeur d'une intimité." 

L'auteur :


Raymond Jean est un écrivain et essayiste français. Il fut longtemps professeur à l'université d'Aix-en-Provence et fut collaborateur du Monde, de la Quinzaine littéraire et d'Europe. Il est l'auteur de près de quarante livres, romans, essais, nouvelles.


Lecture prise en compte pour le challenge A vos nombres.


4 commentaires:

  1. Le dessin de la couverture est joli ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Une petit histoire sympa apparemment!
    J'ai rajouté ton titre à la récap!!!

    RépondreSupprimer

Prenez votre passeport et envoyez moi une carte postale ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.