dimanche 1 juillet 2012

La fille qui rit, Bernard Friot

Petits détails : 


Vol  n° 85p
Destination : Un lycée 
Descriptif : « Oui, j'ai ri. Vous croyez que ça m'amuse ?
Oui, monsieur le proviseur, j'ai ri. J'ai perturbé le cours de français en riant. J'avoue, à deux genoux, je demande pardon.
Non, ça, c'est exagéré. Il n'appréciera pas, monsieur le proviseur. Le mieux est d'en dire le moins possible, de baisser les yeux, de prendre l'air désolé. Et de se concentrer. Pour ne pas rire. »
Louise attend d'être reçue par le proviseur. Les minutes s'égrènent, elle laisse vagabonder ses pensées. Il y a tant de choses dans sa tête, dans son ventre : son amour des mots qui comblent le vide, et ses rires qui la saisissent soudain, incontrôlables, énigmatiques et pourtant si bons.



Mes Impressions sur le voyage : 


Lors de ma visite hebdomadaire à la bibliothèque, j'ai croisé ces bouches qui semblaient me dire "Lis-nous ! Lis-nous !", alors j'ai cédé =)

Ce court roman jeunesse est un petit ovni, appartement à la collection "D'une Seule Voie" d'Actes Sud, il sort vraiment des sentiers battus.
Il se compose intégralement ou presque d'un monologue intérieur et se lit d'une traite. Un flot d'émotions s'écoule au fil des pages, mêlant deuil, colère, joie, peur, fatigue, amour, incompréhension et fraternité. Bref un vrai festival de sentiments en quelques dizaines de pages.
Un point de vue intéressant, celui d'une jeune fille amoureuse mais en deuil, heureuse mais inquiète, souriante mais triste, celui d'une demoiselle en plein bouleversement et questionnement intérieur. 
Une lecture qui met à l'honneur le rire. Le rire comme arme contre la morosité, la tristesse et l'injustice.
Un agréable moment de lecture à savourer avec une dose de bonne humeur et trois cuillères de rire ...

Extraits du voyage : 


"Je ris comme je respire, et si on m'empêche de rire, je meurs."

L'auteur :


Bernard Friot est né près de Chartres en 1951, mais il a posé ses valises dans de nombreuses villes de France et d'Allemagne. Après avoir été longtemps enseignant de lettres et s'être particulièrement intéressé aux pratiques de lectures des enfants et adolescents, il a été pendant quatre ans responsable du Bureau du livre de jeunesse à Francfort. Il vit à Besançon où il se consacre à l'écriture et à la traduction.

Les avis des autres voyageurs sont ici.

4 commentaires:

  1. J'ai lu et je lis régulièrement ses histoires pressées à mes élèves. J'essaierai celui-là à l'occasion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super intéressant et je pense que pour des petits ça peut permettre d'aborder des sujets difficiles comme le deuil.

      Supprimer
  2. J'ai lu ce livre il y a quelque temps déjà, mais c'est vrai qu'il reste un très bon souvenir, en terme de qualité d'écriture, et je pense que cette collection, de même que de nombreuses collections de petits livres qui se lisent d'une traite, mériterait un peu plus de mise en avant en librairie, bibliothèque, ect ect ;)

    RépondreSupprimer

Prenez votre passeport et envoyez moi une carte postale ...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.